Comment choisir le meilleur télescope ?

Pour choisir le meilleur télescope, vous devez tenir compte de vos besoins d’observation particuliers et des différents aspects techniques d’un télescope, notamment son ouverture, sa distance focale, son grossissement potentiel et son montage. À bien des égards, la mesure quantitative la plus importante pour un télescope est sa taille d’ouverture, dans laquelle plus grand est presque universellement meilleur. Vous devez utiliser la taille d’ouverture pour déterminer le grossissement maximal et tenir compte de la distance focale du télescope pour comprendre le type d’oculaire dont vous avez besoin pour obtenir le grossissement souhaité. Le meilleur télescope pour vous est également susceptible d’être celui que vous pouvez réellement utiliser, vous devez donc tenir compte de la taille du télescope et du type de support qui fonctionnerait le mieux.

En fonction de vos besoins et de vos préférences, le meilleur télescope pour vous peut varier considérablement. L’une des premières choses que vous devez rechercher est la taille de l’ouverture. Cela indique la taille du miroir ou de la lentille dans le télescope et indique essentiellement la capacité de ce télescope à recueillir la lumière. Parfois appelés « seaux de lumière », l’efficacité d’un télescope dépend en grande partie de la quantité de lumière qu’il peut recueillir, surtout si vous souhaitez voir des objets dans l’espace lointain.

Le meilleur télescope pour vous doit avoir une ouverture aussi grande que possible, tout en étant suffisamment petit pour que vous puissiez l’utiliser efficacement. De nombreux télescopes sont annoncés avec une quantité de grossissement particulière, mais vous devez généralement ignorer toute quantité annoncée et utiliser à la place la taille de l’ouverture pour déterminer le grossissement maximal d’un télescope. La plupart des télescopes ne peuvent agrandir clairement que jusqu’à une quantité égale à la taille de l’ouverture en pouces multipliée par 50, ou le double de la taille en millimètres. Le grossissement maximal est important si vous souhaitez observer de petits objets locaux comme la lune ou des planètes du système solaire, mais il est beaucoup moins important que la taille de l’ouverture pour observer des objets distants tels que d’autres galaxies.

Vous devez également comprendre la distance focale de tout télescope qui vous intéresse, car cela a un impact sur le grossissement. Le grossissement réel que vous obtenez est basé sur la distance focale du télescope lui-même et sur la distance focale de tout oculaire que vous utilisez. Pour déterminer le grossissement réel, vous pouvez simplement diviser la distance focale d’un télescope par la distance focale d’un oculaire attaché. Vous pouvez utiliser ces informations pour vous aider à choisir le meilleur télescope pour vos besoins.

Tout télescope que vous choisissez doit être d’une taille raisonnable pour que vous puissiez réellement l’utiliser et doit avoir un système de montage stable. Les très grands télescopes peuvent vous permettre de voir des objets éloignés, mais vous ne les utiliserez peut-être pas très souvent en raison de leur taille. Les petits télescopes sont beaucoup plus utiles si vous les utilisez réellement, vous devez donc tenir compte de la taille lorsque vous évaluez le meilleur télescope pour vos besoins. Le système de montage que vous utilisez, comme un trépied, est tout aussi important que la taille de l’ouverture ou tout autre aspect du télescope, car cela rend le télescope stable. Vous devriez rechercher un télescope avec une monture ou un support solide, mais gardez à l’esprit que vous pourriez finir par dépenser presque autant d’argent sur le support que sur le télescope lui-même.