GM investit dans un recycleur de batteries canadien pour lutter contre la pénurie d’approvisionnement


General Motors s’associe à un recycleur de batteries canadien pour produire de nouvelles batteries à partir de matériaux de batteries récupérés, dans le but d’augmenter la production de véhicules électriques en Amérique du Nord dans un contexte de pénurie d’approvisionnement et d’augmentation des coûts.

Le constructeur automobile a investi par l’intermédiaire de sa branche GM Ventures dans un cycle de financement de série A pour Lithion Recycling, un développeur de technologie avancée de recyclage de batteries. Ensemble, les deux sociétés travailleront à l’établissement d’une circulaire écosystème pour le recyclage des batteries EVun goulot d’étranglement critique alors que l’industrie se précipite pour éliminer progressivement les moteurs à essence à la fin de la décennie.

Jusqu’à récemment, le déploiement des véhicules électriques dans le monde s’est concentré sur la construction de nombreuses stations de recharge pour prendre en charge la vague de véhicules électriques à batterie attendue sur la route d’ici 2030. Mais la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine ont interrompu les chaînes d’approvisionnement mondiales, rendant les matières premières utilisées. pour piles plus rare et plus cher.

GM et d’autres constructeurs automobiles font pression pour plus de contrôle sur l’offre en délocalisant les opérations et en apportant une plus grande partie du cycle de vie de la batterie dans la maison. Environ 15 millions de tonnes de batteries lithium-ion devraient être retirées d’ici 2030, la date limite que la plupart des constructeurs automobiles ont fixée pour l’élimination progressive des véhicules à moteur à essence, selon AquaMétals.

Matériaux de séquoia a des partenariats avec Ford et Volvo, ainsi qu’un accord avec Toyota, pour collecter, remettre à neuf et recycler les batteries et les matériaux de batterie à envoyer à la prochaine usine de batteries du constructeur automobile en Caroline du Nord. Le recycleur de métaux basé au Nevada s’attend à ce que le marché du recyclage des batteries atteigne 18,7 milliards de dollars d’ici la fin de la décennie.

Le partenariat avec Lithion aidera GM à construire « une stratégie de chaîne d’approvisionnement et de recyclage qui peut grandir avec nous », a déclaré Jeff Morrison, vice-président de la chaîne d’approvisionnement et des achats mondiaux de GM, dans un communiqué.

« Dans la technologie de Lithion, nous voyons la possibilité de récupérer et de réutiliser les matières premières dans nos batteries Ultium, rendant les véhicules électriques que nous produisons encore plus durables et aidant à réduire les coûts », a déclaré Morrison.

Lithion prévoit de lancer ses premières opérations commerciales en 2023, avec une capacité de 7 500 tonnes par an de batteries lithium-ion. Le lancement de la première usine hydrométallurgique de Lithion est prévu pour 2025.